Votre Mairie
>
Vie économique
>
le CRAC

> le CRAC

CRAC

Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale

 

Saint-Amand-Montrond est la deuxième ville de France à saisir l’opportunité donnée par l’Etat de souscrire à ce nouveau type de contrat mis en place à titre expérimental, pour atteindre son objectif de redynamiser son commerce en renforçant l’attractivité de son centre ville et valoriser son offre commerciale.

 

En pratique c’est la possibilité de faire appel à l’expérience d’un opérateur chargé de développer des activités commerciales dans un périmètre défini. Ce périmètre est celui valorisé par le parcours marchand, soit autour des axes formés par la place du marché, rue Raoul Rochette, rue Jean Valette et halle du marché et la rue Porte Mutin. L'opérateur est choisi sur la base d’une procédure de marchés publics. Il rachète ensuite les fonds de commerce de la zone concernée, les rénove, les loue. Et a, par la suite, la possibilité de les vendre au locataire.

 

« Après l’élaboration d’un parcours marchand instituant des rues à vocation spécifique, s’appuyant sur le fort potentiel représenté par la halle du marché et sa vocation alimentaire, le Contrat de Revitalisation artisanale et Commerciale (CRAC) s’inscrit dans la politique volontariste menée par la Ville pour maintenir et développer le commerce de proximité. C’est également une réponse à la problématique immobilière identifiée dans ce quartier » souligne Geoffroy Cantat, adjoint chargé de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.

 

Les habitants sont appelés à faire part de leurs suggestions via un registre mis à disposition du public à l’Office Municipal du Commerce et de l’Artisanat.

 

Périmètre du CRAC

 

 

 

PROJETS STRUCTURANTS DE CENTRE VILLE