Vivre à Saint-Amand-Montrond
>
CULTURE
>
PRIX ALAIN-FOURNIER

> PRIX ALAIN-FOURNIER

 

 

PRIX LITTERAIRE ALAIN-FOURNIER

 

 

Le Prix Alain-Fournier fondé en 1986, est remis chaque année par la ville de Saint-Amand-Montrond en hommage à l’auteur du GRAND MEAULNES et pour récompenser un romancier dont les qualités d’écriture et d’inspiration permettront de pressentir une personnalité authentique qui mérite d’être encouragée dans le déroulement de sa carrière littéraire.

 

Les romans susceptibles d’être retenus sont des premiers, seconds ou troisièmes romans, écrits en langue française. Ils doivent avoir été publiés durant l’année civile précédente et l’auteur ne doit avoir reçu préalablement aucune distinction de dimension nationale.

 

Il est doté d’un chèque de 2.000€ qui est remis officiellement au lauréat à l’occasion des journées du livre de Saint-Amand-Montrond. Le Prix Alain-Fournier a la particularité de compter dans son Jury à la fois des « amateurs éclairés » (douze lecteurs locaux) mais aussi des « lecteurs professionnels », les anciens lauréats étant « membres de droit du Jury ».   

 

LES LAUREATS DU PRIX ALAIN FOURNIER

 

> 1986 Pierre BERGOUGNOUX Ce pas et le suivant (Gallimard)

> 1987 Jean LODS Le bleu des vitraux (Gallimard)

> 1988 Richard JORIF Le navire Argo (Bourin)

> 1989 Luce TILLIER L’ordre troublant des nénuphars (Kupczyk)

> 1990 Philippe DELERM Autumn (Editions du Rocher)

> 1991 Anne-Marie GARAT Chambre noire (Flammarion)

> 1992 Régine DETAMBEL Le long séjour (Julliard)

> 1993 Amélie NOTHOM Hygiène de l’assassin( Albin Michel)

> 1994 Alain DELBE Les îles jumelles (Phébus)

> 1995 Nicolas KIEFFER Peau de lapin (Seuil)

> 1996 Xavier HANOTTE Manière noire (Belfond)

> 1997 Dominique SIGAUD L’hypothèse du désert (Gallimard)

> 1998 Laurent ARDENNE Le Mal de Malifaut (Le temps des cerises)

> 1999 Louis MASPERO Une île au bord du désert (Editions de l’Aube)

> 2000 Joël EGLOFF Edmond Ganglion et Fils (Editions du Rocher)

> 2001 Adeline YZAC Le dernier de la Lune (Editions du Rouergue)

> 2002 Véronique OLMI Bord de mer (Actes sud)

> 2003 Dominique MAINARD Leur histoire (Editions Joëlle Losfeld)

> 2004 Jean-Louis SERRANO Le monde m’était promis (Editions de l’Aube)

> 2005 Karine MAZLOUMIAN Tanguer (Editions Plon)

> 2006 Hélène BONAFOUS Morsures (Editions le Passage)

> 2007 Laurence TARDIEU Puisque rien ne dure (Editions Stock)

> 2008 Karima BERGER Filiations dangereuses (Editions Chèvrefeuille étoilée)

> 2009 Yasmine CHAR La main de Dieu (Gallimard)

> 2010 Tatiana ARFEL L'attente du soir (José Corti)

> 2011 Pierre CENDORS Engeland (Finitude)

> 2012 Yamen MANAI La sérénade d'Ibrahim Santos (elyzad)) 

> 2013 Gaëlle JOSSE Nos Vies désaccordées (Autrement)

> 2014 : Gaël BRUNET La battue (La Brune au Rouergue)

> 2015 : Marie-Aimée LEBRETON Cent sept ans (Buchet Chastel)

> 2016 : Cécile HUGUENIN La saison des mangues  (éditions Héloïse d’Ormesson)

> 2017 : Guy BOLEY Fils du feu  (éditions Grasset)

> 2018 : Jean-baptiste ANDREA Ma reine  (éditions l'iconoclaste)

> 2019 : Bruno PELLEGRINO Là-bas, août est un mois d’automne (édition Zoé)

 > 2020 : Mélissa DA COSTA Tout le bleu du ciel (éditions Carnets Nord)

 > 2021 : Adrien BORNE Mémoire de soie (Editions Lattès)

 > 2022 : Annie LULU La Mer Noire dans les Grands Lacs (éditions Julliard)

 

 

 Règlement du Prix Alain-Fournier

 

ALAIN-FOURNIER REPERES DATES ET LIEUX 

 

> 3 octobre 1886 : naissance à la CHAPELLE D’ANGILLON (Cher) de Henri Alban FOURNIER, fils d’Auguste FOURNIER, instituteur au hameau du Gué de la Pierre.

> 1er octobre 1891 installation de la famille à EPINEUIL-LE-FLEURIEL où Monsieur FOURNIER est nommé - Epineuil est Sainte Agathe dans « le Grand Meaulnes ».

> Entre temps, Isabelle, sœur d’Henri a vu le jour en 1889.

> 1er octobre 1898 : Henri FOURNIER est inscrit en 6ème au lycée Voltaire à PARIS.

> 1er octobre 1901 : Inscription au lycée de Brest pour y préparer l’école navale.

> Janvier 1903 : Après avoir obtenu la première partie du Baccalauréat, il gagne Bourges où il fréquente le lycée pour décrocher sa « philo ».

> Octobre 1903 Lycée Lakanal à Sceaux où il s’inscrit en « lettres supérieures ». rencontre avec Jacques RIVIERE qui deviendra son ami et épousera Isabelle.

> 1er juin 1905 Première rencontre avec mademoiselle Quièvrecourt (Yvonne de Galais dans le roman). Séjour à Londres puis à Nançay où il projette son roman.

> 24 juillet 1907  il est admissible à l’Ecole Normale Supérieure, il est refusé à l’oral, Mademoiselle de Quievrecourt se marie.

> Octobre 1908-avril 1909 Service militaire : Dragon, fantassin et enfin sous-lieutenant au 88ème RI à Mirande Gers.

> 1910 Journaliste à « Paris Journal » où il est chroniqueur littéraire. Influence de Charles Péguy et Marguerite Audoux.

> Le « Grand Meaulnes » est en chantier.

> Septembre 1912 Le plan du « Grand Meaulnes » est publié en quatre parties.

> 29 septembre 1913 Emile Paul publie « Le Grand Meaulnes » dans son intégralité. La critique est très partagée.

> 1er août 1914 Henri Fournier est mobilisé.

> 22 septembre 1914 Le lieutenant Fournier est porté disparu dans un engagement. Tué aux Eparges, dans les bois de Saint Rémy, il a été enterré par les Allemands.

 

Contact : Prix ALAIN-FOURNIER
31 cours Manuel, 18200 Saint-Amand-Montrond - Tél : 02 48 96 74 97
Mail : prixalainfournier@ville-saint-amand-montrond.fr